Le rire entre la réalité et la fiction

Lesoir.be, 23.08.2008

Outre « La Mélancolie des dragons », deux autres spectacles interrogent le rapport entre réel et fiction à Avignon. Dans le cadre du programme « Sujets à vif », Massimo Furlan et Marielle Pinsard présentent « Chanteur plutôt qu’acteur ». Sur scène, une table basse et cinq chaises. Autour de l’animatrice, Karelle Menine, un débat sur la filiation et la transmission va réunir le metteur en scène Romeo Castellucci, la comédienne Valérie Dréville, le philosophe Bernard Stiegler et le chanteur Hervé Vilard. Ils évoquent notamment la question de savoir pourquoi ce dernier est devenu chanteur plutôt qu’acteur comme son père Jean Vilar, fondateur du festival d’Avignon.

Les deux premiers cités sont interprétés, de manière hilarante par Massimo Furlan et Marielle Pinsard, épousant à merveille les inflexions de voix et les attitudes des deux artistes associés de l’édition 2008 du festival. Les deux autres sont par contre les vrais Bernard Stiegler et Hervé Vilard. L’un et l’autre se prêtent au jeu avec un mélange de sérieux et d’amusement remarquables.

Drôle et jamais dupe, Hervé Vilard parvient même à émouvoir lorsqu’il explique comment l’orphelin qu’il était s’imaginait fils du grand acteur qui portait le même nom que lui. Quant à Stiegler, il réussit à faire passer un discours passionnant sur la filiation, l’éducation et la vie en société. Une prouesse au cœur d’un débat de plus en plus délirant qui verra l’apparition en chair et en os de la vierge et de l’enfant avant qu’un miracle se produise sous les yeux effarés d’un public écroulé de rire.

Les autres articles de presse: