« ça tchatche ! » donne la parole aux animaux !

Anne Huguet, 491, Lyon, avril 2009

Autre approche, celle du jeune Suisse Massimo Furlan avec un ours – animal emblématique tout à la fois de l’enfance et des peurs ancestrales, mais aussi animal de foire – et un théâtre très visuel et musical, "You can speak, you are an animal" explore la question de l’animalité, du langage et de l’idiotie. Il s’interroge donc sur le paradoxe de l’ours, l’animal qui ne parle pas mais qui a une voix (il grogne), celui qui peut se mettre debout comme l’homme et marche à 4 pattes, celui qui incarne tout à la fois l’animal sauvage, prédateur, terrifiant par sa force, mais aussi cet animal dressé, civilisé, qu’on exhibe. Un spectacle tout en finesse et poésie qui travaille en même temps sur des zones de nostalgie. "Cela crée une sorte d’errance douce assez "déconnante" avec des personnages sortis de l’enfance", précise Cathy Bouvard.

Les autres articles de presse: