Les filles et les garçons

L’Hebdo, 19.04.2007

Fantaisie.

Après le foot et Superman, le Lausannois Massimo Furlan pose son regard vif et amusé sur les relations filles-garçons au temps de l’adolescence. Mêlant ses propres souvenirs (la trouille qu’on a au ventre quand la fille est belle et nous plaît) au texte de Christophe Fiat, qui convoque dans son analyse les héros adolescents de Carrie et Christine, tout droit sortis de l’imaginaire de Stephen King, le metteur en scène propose un spectacle indéniablement haut en couleur. Aussi disparate qu’imprévisible, ce drôle d’objet théâtral marie, avec un kitsch délicieusement soigné, tutus vaporeux, cow-boys désuets, images vidéo et guitares électriques. Un spectacle détonnant, où l’on retrouve avec bonheur cette désormais fameuse « Furlan touch », qui vibre ici sous les tubes fleur bleue des années quatre-vingt.


Les autres articles de presse: